Comment faire un brainstorming parfait

Une session de brainstorming, si elle est bien conduite, peut dépanner plus d’un problème. Si elle est mal conduite par contre, elle n’aura servie qu’à faire perdre du temps et de l’énergie.

Pour éviter la frustration lors de votre prochaine session, je vous propose quelques conseils afin de la mener au mieux.

D’abord, c’est quoi le brainstorming ? Il s’agit d’une technique de réflexion en groupe qui permet à chacun de se concentrer sur la créativité, de faire sortir ses idées sans s’inquiéter, afin de conserver les meilleures à la fin. Pour réussir un brainstorming efficace, la règle d’or : chaque participant doit se sentir accueilli et doit être incité à partager.

1. Avant la réunion

Déjà, il faut que les futurs participants sachent à quoi s’attendre. Transmettez-leur l’information, fixez une date et une heure plusieurs jours à l’avance, et expliquez brièvement la problématique qui vous pousse à faire un brainstorming. Cela permet de déjà réfléchir à des solutions et donc d’augmenter la productivité de la session.

De votre côté, vous devez vous assurer d’avoir rempli ces conditions avant la session :

  • réserver une salle suffisamment grande pour y accueillir tout le monde confortablement. Dans l’absolu, je recommande un lieu qui promeut la créativité par une ambiance décontractée.
  • avoir à disposition un tableau blanc pour noter les idées
  • trouver des post-it pour noter les idées
  • et bien sûr, avoir trouvé un animateur ! Vous n’êtes pas obligé d’animer la séance, il peut parfois être plus intéressant de laisser quelqu’un avec plus d’expérience le faire.

Petite précision avec les post-it : certaines personnes n’apprécient pas parler à haute voix dans un groupe et ne devraient pas y être forcées. Cependant, les séances à haute voix donnent souvent plus de résultat. A vous de décider si la séance se fera par écrit ou à l’oral, mais assurez-vous que chacun soit d’accord de participer de cette manière.

2. Au début de la réunion

Lorsque tous vos participants sont installés, il est important de leur rappeler comment une session de brainstorming se déroule :

  • En premier, ne la faites pas durer plus de 45 minutes. La fatigue créative existe !
  • Expliquez la problématique, le sujet, ce que vous recherchez comme idée générale.
  • Ensuite, faites bien comprendre que personne ne juge leurs idées. Personne ne doit faire de commentaire désobligeant.
  • Les participants sont incités à réfléchir toujours plus loin. Par exemple, au lieu de dire « votre idée est impossible », dites plutôt « comment feriez-vous pour la réaliser ? ».
  • Evitez les distractions – les horloges, les téléphones, fermez les portes et les fenêtres s’il y a trop de bruit.
  • L’animateur ne donne pas d’idées mais guide le débat. Il est donc important pour lui de promouvoir la communication

3. Lancer le premier round

Le brainstorming s’articule autours de « rounds » de réflexion. Le travail de l’animateur est aussi de récolter les idées au fur et à mesure qu’elles sont lancées dans le groupe (qui parlera entre lui) et de les écrire sur le tableau. Pendant 5 à 10 minutes, laissez le groupe parler librement tout en guidant la discussion loin de la censure et des critiques. Si la discussion s’éloigne trop, faites-la revenir gentiment sur le sujet. Notez les idées au fur et à mesure qu’elles sont parlées.

Au bout des 10 minutes, le round se termine. Avant d’en commencer un deuxième, triez les idées par thème sur le tableau. Cela permet aussi de donner quelques minutes de répit au groupe. Recommencez ces deux phases jusqu’à la fin de la session (soit 45 minutes).

4. A la fin de la session

Remerciez vos participants avant qu’ils s’en aillent. Il est important qu’aucun ne se sente mis à l’écart du début à la fin. Lorsque la session est belle est bien finie, que vous avez tout plein d’idées notées partout, alors vous pouvez commencer à trier les bonnes des mauvaises idées (mauvaises dans le sens où elles ne correspondent pas au sujet où sont irréalisables, pas dans le sens où elles sortent trop de l’ordinaire !). Je conseille de faire ça dans votre coin, éventuellement avec l’aide d’un collègue qui n’a pas participé à la session, afin de ne pas donner l’impression de systématiquement rejeter l’idée de tel ou tel collègue.

Le but premier d’un brainstorming reste de faire ressortir des idées sur le moment, issues de l’inconscient. Laissez libre court à votre imagination, rebondissez sur les idées déjà énoncées, et tout ira bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.