Skip links

L’identité du restaurant Nemours

Dans le cadre de nos périodes d’atelier, nous avons été amené à recréer le site internet du fameux restaurant Nemours, situé au plein cœur de la vieille ville du Landeron. Les exigences sommaires étaient de simplement concevoir une hiérarchie du site (c’est-à-dire une liste des pages et comment celles-ci sont atteignables) ainsi qu’une maquette de ce site (qui est une image représentant fidèlement ce à quoi le site ressemblera), puis de coder ladite maquette en HTML et CSS.

En visitant le site existant en ce moment (sauvegardé ici), je me suis rendu compte que le restaurant Nemours n’était pas seulement touché au niveau de son site web, mais bien au niveau de son identité.

Plan d’action du restaurant Nemours

On ne le dit jamais assez souvent, mais un visiteur sur quatre d’un quelconque site le visite depuis son smartphone. Il est donc primordial d’avoir un site dit responsive, c’est-à-dire qui s’adapte en taille pour faciliter la navigation sur portable. Le site du Nemours ayant été conçu avant la popularisation des navigateurs mobiles, il est compréhensible qu’il ne soit pas responsive. C’est donc une première chose à laquelle remédier.

Il est aussi difficile à naviguer. Outre le format peu conventionnel, les boutons de Retour changent d’emplacement d’une page à l’autre, le texte prend toute la largeur de l’écran (difficile à lire sur les écrans modernes widescreen), et la carte des menus est compliquée à trouver (pas si compliquée que ça, mais c’est ce qui intéresse les clients potentiels en premier ; plus la carte est facile à trouver, plus on limite la chance qu’un visiteur s’en aille du site avant de réserver sa table).

Enfin, remarquez-vous un logo quelque part sur le site ? Je ne l’ai pas vu, mais pourtant il nous a été fourni par le client. Il s’agit d’une numérisation d’une lithogravure représentant la vieille ville du Landeron du Moyen-Âge. Très significatif puisque le restaurant cultive cette époque et se situe dans la vieille ville, mais aussi très complexe. C’était donc le deuxième défi à réaliser.

Passé l’étape du logo, le reste coule de sources. De quoi un restaurant a-t-il besoin d’autre pour sa communication ? Des cartes de visite, d’une carte des menus, d’uniformes pour les employés (et autres accessoires). Ce sont donc les défis suivants à relever.

Situons le restaurant Nemours

En visitant la galerie sur le site, j’ai trouvé de très belles photos de la salle à manger et du bâtiment. Il est clair que le Nemours cultive l’aspect du 18ème, et ce jusqu’au nom (Madame de Nemours était la dernière princesse française de Neuchâtel, destituée en 1700). De plus, le restaurant se situe physiquement ici. C’est donc le parfait mélange à reprendre pour la création de l’identité.

Le logo

Tout découle du logo. Il est la représentation sommaire d’une entreprise, d’une association, d’un groupe quelconque. Mais par lui-même, il ne créera jamais l’identité. C’est pour cela que le logo est repris de différentes manières (ses formes, ses polices, ses couleurs, etc.) à travers tout le processus de l’identité. Il est donc le fil rouge de la conception et doit être réalisé en premier.

Lorsque je travaille, j’essaie de m’immerger au maximum dans le projet par l’ambiance. Pour celui-ci, j’ai donc décidé de me baigner dans l’ambiance du XVIIIème siècle en passant par la musique de l’époque. C’est en essayant différentes polices calligraphiques que j’ai trouvé le symbole parfait pour mon logo : la plume d’oie. Il est certain que la plupart des gens ne connaissent que du XVIIIème siècle sa musique et ses philosophes. Leur outil de travail commun était la plume d’oie, un symbole déjà iconique à l’époque ; Diderot par exemple y consacra une planche entière dans son Encyclopédie.

logo restaurant nemours test 2

Voici donc la première version du symbole composant le logo. Il s’agit d’une plume d’oie aux traits fins mais sûrs, courbée légèrement comme si elle écrivait. Son symbolisme ne se limite pas qu’à l’utilisation qui en était fait : elle est aussi une métaphore de la cuisine du restaurant, qui se dit être soignée. Une plume est fine, légère, tout comme les mets que prépare le restaurant Nemours. Cela peut pareillement se dire de la musique de l’époque.

Bien sûr, il serait téméraire de vouloir s’arrêter à la première version de son logo. C’est pour cela que plusieurs variantes doivent être créées, comparées, éliminées… et ce à chaque étape du processus de création d’un logo. Pour cette deuxième phase, j’ai voulu donner plus de contraste à la plume afin qu’elle ressorte un peu mieux lorsqu’elle est toute seule.

logo restaurant nemours test 1

La tige a simplement pris une couleur proche du noir (mais pas complètement noir afin de ne pas la rendre irritante à la vue). Lorsque cette version du symbole est couplée avec le nom du restaurant, le résultat est saisissant… mais nous verrons cela plus loin.

Le symbole n’est pas terminé. Il faut encore travailler la couleur de la plume d’oie. On peut se baser sur la simple esthétique (c’est-à-dire, la couleur qui donnera un résultat plaisant à l’oeil), mais j’ai préféré prendre aussi en compte la signification des couleurs. Voici donc une première ébauche de différentes couleurs :

essais logos restaurant nemours

Les plumes du bas attirent globalement plus l’oeil que celles du haut. Par contre, la plume noire en haut à droite fera une référence parfaite pour la déclinaison du logo en noir et blanc. Mais le choix est sûr : il vaut mieux une tige sombre que claire.

J’ai choisi des couleurs de plume légèrement désaturées pour renforcer l’idée d’une cuisine légère et soignée. Ce que vous voyez ci-dessus représente donc 6 choix de couleurs qui pourront ensuite être teintées différemment ; l’idée à cette étape est de choisir un ton puis de le retravailler pour obtenir un résultat optimal.

Finalement, je me suis concentré sur la plume jaune, car elle donne une impression de doré, et donc de luxe. Le restaurant est sans conteste un lieu cultivant le luxe des années 1700, sans pour autant tomber dans le baroque plein, en témoignent les photos de leur galerie.

Le symbole du logo est dessiné et prêt à l’emploi, il ne reste plus qu’à l’inclure avec la typographie. Enfin, c’est vite dit. Il existe des centaines de possibilités pour la typographie, puis encore des centaines de possibilités pour coupler les deux éléments.

Concernant la police, je voulais une police calligraphique fine, soignée et liée. Mon choix s’est finalement porté sur ALS Script, qui répondaient à toutes mes exigences. Puis, à terme de réflexion et de peine, j’en suis venu à ce logo final :

logo final restaurant nemours

La plume est posée entre les deux mots, comme si elle venait d’écrire le nom et qu’elle était rangée dans son porte-plume. On y trouve aussi un certain équilibre qui n’existait pas dans les autres variantes, du fait de la longueur de la plume et la largeur du nom. Le Restaurant Nemours, c’est une cuisine fine, légère, équilibrée et qui, à l’instar de l’auteur maîtrisant sa plume, maîtrise le processus de cuisine.

Il est possible de décliner le logo, mais ceci ne vaut pas la peine de s’y attarder : il s’agit de présenter le logo entièrement en noir et blanc, avec et sans le texte et changer la couleur du texte en blanc (qui est d’ailleurs la version utilisée sur le site).

Le Site internet

Maintenant que le logo est finalisé, il est possible de s’attaquer au site internet. Parlons un peu d’ergonomie. Quel est le but du site du restaurant Nemours, que va y faire un utilisateur moyen ? S’il a fait l’effort conscient de cliquer sur le lien (par exemple avec une publicité ou bien en cherchant « restaurant proche » sur Google), c’est qu’il cherche un restaurant pour aller y manger très prochainement.

Quels sont les critères qui font choisir un restaurant en visitant le site ? J’identifierai ceux-ci :

  • le restaurant est proche de chez soi. Il est donc important de montrer l’adresse dès le début.
  • Le site est vendeur : il transmet l’idée que les ingrédients sont de qualité et que le service est sans défaut.
  • On trouve rapidement la carte des plats et les prix.
  • Il est facile de réserver une table.
  • Enfin, pour les amateurs d’ambiance, on peut voir des photos de l’intérieur du restaurant.

Pour concilier tous ces critères sans en laisser un seul de côté (car ils sont tous autant importants), j’ai décidé de partir dans l’optique d’un site semi one-page. C’est-à-dire que la page d’accueil sert à directement interagir avec chacune des informations importantes. Voici, en image statique, la page d’accueil du nouveau Nemours (clic droit puis afficher l’image pour l’agrandir) :

maquette site web restaurant nemours

Une banderole d’accueil tout en haut de la page situe directement le ton : un restaurant d’antan pour les amateurs de cuisine soignée. Quatre cases de taille égale servent de menu. En un clic, on obtient l’information désirée : la carte des plats et les prix, l’adresse du restaurant, un formulaire de contact, et l’histoire du nom du restaurant pour les fans. Tout en bas, une galerie d’images défilantes de l’intérieur et l’extérieur du restaurant vient encore plus renforcer l’ambiance. Comme image de fond, un motif typique de tapisserie française.

Je vous laisse découvrir le reste de mon site en cliquant ici. Il est un peu différent de la maquette car cette dernière a été conçue avec Photoshop et n’est qu’une représentation (normalement très fidèle) du site en HTML. Certains éléments ne sont pas entièrement à leur place. Dans la galerie par exemple, les photos ne prennent pas tout l’espace qui leur est dédié. Ceci est dû aux fichiers que nous avons reçu du client et il suffit de reprendre des photos en plus grande taille si celles-ci n’existent pas déjà.

Les uniformes et autres accessoires

Prenons une pause de tout cet amas d’information. Que diriez-vous de découvrir les nouveaux accessoires du restaurant Nemours ? Les uniformes, mais aussi les couverts.

uniforme-homme-devant restaurant nemoursuniforme-homme-derriere restaurant nemours

uniforme_femme_devant restaurant nemoursuniforme-femme-derriere restaurant nemours

 

(Merci à Zalando.ch pour les images. Vous pouvez aussi cliquer droit puis « afficher l’image » pour les agrandir)

couverts restaurant nemours

Et les assiettes et verres ? J’ai décidé de ne pas en faire car ce sont des biens qui se cassent souvent dans les restaurants, et le coût de faire imprimer son propre logo sur ces biens n’est pas justifié pour le restaurant du Nemours.

Ces éléments, propres à l’univers du restaurant, aident à créer l’identité sans pour autant la marteler dans la tête des clients. Dans d’autres domaines, il existe d’autres « accessoires » à créer. Prenez par exemple la Poste Suisse, qui a créé son univers autour de la couleur jaune, à tel point que même leurs cartons reprennent cette identité (les fameux PostPac).

Les cartes de visite

 Si vous voulez en apprendre plus sur les cartes de visite en général, je vous invite à lire cette série d’articles que j’ai écrits sur le sujet.

Pour le Nemours, je suis parti sur une disposition verticale, reprise de la plume. Les informations importantes pour une telle carte de visite sont : le nom, l’adresse, le site, le téléphone. Le verso de la carte reprend une partie de la plume se terminant dans un coin. Subtile, grande, cette partie de plume occupe l’espace mais ne le domine pas. Elle attire l’œil, évoque la promesse d’une suite : si vous voulez voir le reste, rendez-vous au restaurant Nemours.

 restaurant nemours cartes visite

Les menus

Les menus sont basés sur un modèle très traditionnel. De nos jours, des multitudes de modèles plus ou moins complexes existent et sont valorisés (en témoigne une simple recherche sur Google). Pour le restaurant Nemours, qui vit de son image d’antan, le modèle traditionnel reste le plus approprié.

Voici donc la première couverture de la carte des menus suivie des deux premières pages d’exemple :

 restaurant nemours menu couverture restaurant nemours menu page 1 restaurant nemours menu page 2

Les pages intérieures sont basées sur 4 carrés à raison de 2 par page. Tous sont de taille égale. Chaque carré contient une catégorie de mets telle que définie par le restaurant même. Une ligne de losanges accompagne le carré (et non pas le texte). L’information est facilement trouvable, ordonnée, et esthétiquement présentée. Le menu correspond donc à son but.

Conclusion

Une identité est d’importance capitale pour n’importe quelle entreprise. Couplée à un logo, mais aussi à une stratégie marketing, elle propulsera une marque et donc multipliera les ventes.

L’identité n’est pas forcément que visuelle comme ici. Elle est créée aussi par les valeurs que véhiculent une entreprise, par sa mission et sa stratégie. Mais l’identité visuelle est souvent reléguée en arrière au profit des bénéfices directes malgré tous les avantages qu’elle comporte. Tenez : vous seriez-vous souvenu du restaurant Nemours après avoir visité leur site présent ? Après y avoir mangé ? Et avec cette identité, vous souvenez-vous du logo, la plume d’oie ? L’attachez-vous maintenant au restaurant ? L’identité fonctionne parfois sans que l’on s’en rende compte !

Leave a comment

Name

Website

Comment

  1. Post comment

    Monsieur Internet says:
    Top continue comme ça !