Skip links

Que signifie votre logo (partie 3) : la typographie

La typographie est un domaine datant de l’époque de l’imprimerie à caractères de plomb. Le sujet est bien heureusement beaucoup plus intéressant depuis l’ère du numérique, surtout lorsqu’on en parle par rapport à un logo.

En graphisme, elle est d’autant plus importante car elle reflète l’identité de ce qu’elle représente. Ceci est d’autant plus vrai pour les logos. Sans plus d’attente, regardons ce que la police veut dire pour votre logo !

Reprenons notre entreprise fictive CréaDesign du cours précédent, et son logo au papillon tracé :

symbole_seulCréaDesign se rend compte que les gens ne reconnaissent pas le logo et ne l’associent pas automatiquement à la compagnie. Étant employés de CréaDesign, le patron nous a demandé d’ajouter le nom de l’entreprise à côté du logo. Dans la conception graphique, il faut se demander ou placer le texte, à quelle taille, quelle inclinaison… mais ce cours vise d’abord à illustrer les différents types de polices ainsi que quelques manières de bien les utiliser. Donc, voici le logo avec le texte placé comme je le souhaite :

logo_sansSerif

Parlons de cette police : il s’agit d’une police dite sans Serif. Le Serif, ou empattement en français, est la présence de petites pattes aux arêtes de certaines lettres. Voici le logo avec une police empattée :

logo_Serif

Les polices empattées sont souvent plus faciles à lire dans les documents imprimés écrits en petit, tandis que les polices sans empattement sont plus design et modernes. Et l’on va voir ci-dessous que la présence ou non d’empattement se divise encore en sous-catégorie !

On peut commencer par les polices empattées ?

Dans les polices empattées, on peut compter les Romaines et les Égyptiennes. Ces noms désignent la forme de l’empattement, ainsi que l’épaisseur des lettres. Les polices Romaines sont pourvues d’un empattement triangulaire ainsi que d’un graissage dans des parties de la lettre. C’est particulièrement flagrant ici (vous pouvez ouvrir le logo en plus grand) :

logo_romaine

Regardez notamment le mot Design : le D possède effectivement un empattement qui rétrécit vers la fin, et le E minuscule par exemple est effectivement un peu épaissit dans ses courbes. En design, ce type de police symbolise le classique, l’ancienneté, le perfectionnisme, une certaine intellectualité ou noblesse.

Les polices Égyptiennes sont un peu l’inverse des Romaines. L’empattement est rectangulaire (donc uniforme tout du long), et les lettres ne sont pas graissées à certains endroits. Voici :

logo_Egyptienne

Ce type de police transmet une certaine fonctionnalité dans le produit, l’efficacité, la puissance, la rigueur, le sérieux.

Donc c’est les polices sans empattement maintenant ?

Tout à fait ! On distingue les incises et les antiques. Les polices incises ressemblent un peu aux Romaines – la lettre est élargie à certains endroits et l’empattement quasi-inexistant est dû à cela. Regardons plutôt (notamment les E et les A) :

logo_incise

Ces polices sont à mi-chemin entre l’ancien et le moderne, et traduisent donc la neutralité, la gaieté, l’intelligence, la maitrise…

Les antiques sont certainement les plus populaires aujourd’hui. Le graissage est constant, et il n’existe aucun empattement. La plus utilisée est certainement Century Gothic :

logo_antique

C’est le choix qui ne peut pas se retourner contre vous. Ce genre de police indique donc le modernisme, l’efficacité, le luxe, la simplicité, la clarté.

Et il en existe d’autres ?

La police d’imprimerie la plus ancienne au monde, bien entendu ! J’ai nommé : les manuaires (parfois appelées gothiques). Le New York Times est l’exemple par excellence de l’utilisation de ce genre de police. On y voit tout de suite le professionalisme, la rigueur, l’histoire du journal. Attention toutefois lorsque vous utilisez ces polices, elles peuvent rapidement devenir illisible (et sont plutôt réservés aux textes de grande taille, comme les titres). J’ai donc opté pour utiliser Berry Rotunda dans cette variante du logo, qui ne charge pas trop ses lettres :

logo_manuaire

Je dois aussi parler des polices dites de scriptes, donc écrites à la main. On distingue la calligraphie et l’écriture courante. Les polices calligraphiques transmettent l’élégance, de la culture, mais aussi une certaine touche humaine. Voyez plutôt :

logo_calligraphie

Les polices d’écriture courante sont similaires mais moins poussées (et pas forcément attachées) :

logo_ecritmain

Elles symbolisent une certaine personnalité, du naturel, de la jeunesse. De plus, quel que soit le type police script, elles sont plutôt adaptées à l’artisanat et le fait-main. CréaDesign écrit en script me fait plutôt penser à un fleuriste qu’à une société de conception graphique.

Ne restent que les polices fantaisistes ! Les exemples sont nombreux : Comic sans, Stencil, Jokerman… personnellement, je les évite dès lors qu’il faut écrire des mots entiers. En effet, elles sont rapidement reconnaissables au premier regard (tout le monde sait reconnaître Comic sans, par exemple) et détruisent aussitôt tout ce qui rend un logo unique.

C’est déjà fini ?

Comme nous venons de le voir, la police joue énormément sur le style de l’entreprise. Personnellement, je pourrais voir une écriture scriptée ou sans serif pour CréaDesign, mais en tous cas pas une manuaire ou Serif. Une fois la police choisie, il est également possible de jouer avec les [outils de transformation de caractère] pour encore plus la personnaliser et arriver à donner l’identité que vous souhaitez à votre logo, mais aussi celle qui vous plaît.

Encore un peu de théorie : il arrive parfois que l’on ait beaucoup de choses à écrire sur son logo (par exemple le nom, le slogan et l’année de création) et que l’on décide d’utiliser trois, voire quatre polices pour écrire tout cela. Idéalement, il faudrait se limiter au plus à deux polices dans un logo. Au-delà de ce nombre, il commence à devenir chargé et donc difficile à retenir dans sa mémoire. Par contre, on peut librement jouer sur la casse et la taille de la police (du moment que le texte reste lisible à distance convenable !).

Dans le prochain article, nous verrons le choix des couleurs, toujours avec CréaDesign !

Leave a comment

Name

Website

Comment