Que signifie votre logo (partie 2) : les symboles

Le symbole de votre logo, s’il y en a un, doit être un dessin librement créatif, mais respectant tout de même certaines règles. Tout ce que vous y dessinez a une importance ! La taille du symbole, la couleur, la stylisation : tout a une signification et une importance.

Heureusement, les règles sont là pour aider votre démarche plutôt que pour la complexifier.

Déjà, avant d’entrer dans le sujet, mettons-nous d’accord pour dire que le symbole d’un logo a… une symbolique. Plus particulièrement, une symbolique qui nous évoque des émotions et des idées. Avez-vous remarqué que les symboles de logos sont souvent tournés vers la droite (par exemple le swoosh de Nike qui s’atténue sur la droite ou les barres d’Adidas qui s’agrandissent à droite) ? C’est lié à notre sens de la lecture : nous lisons de gauche à droite, donc nous voyons la droite comme allant vers le futur, et la gauche comme allant vers le passé. Vous ne serez pas surpris d’apprendre que l’inverse est vrai dans les cultures où les textes se lisent de droite à gauche.

Les logos jouent beaucoup là-dessus pour plaire, et c’est pour cela que le positionnement de son symbole est primordial !

Mais reprenons la conception du symbole. Il peut être :

  • abstrait, comme le logo de Nike, Carrefour, ou Pepsi
  • tiré de l’alphabet, donc jouant sur les lettres, comme le logo d’IBM, de HP, de McDonad’s (les arches sont en fait deux frites !)
  • ou figuratif, comme le logo d’Apple, de Twitter, de la WWF, ou de Shell.

Comment décider quel type de symbole vous devriez utiliser ? Tout le plaisir est là : c’est absolument à vous de décider ! Concevoir un logo doit aussi être amusant ! Dans cette phase, souvenez-vous seulement que votre symbole doit être facile à dessiner (la règle d’or : on doit pouvoir le dessiner avec un bâton dans le sable) et représentatif de votre activité. Personnellement, j’évite toujours les idées évidentes : un avion pour une société de voyage, des couverts pour un restaurant… car le but d’un logo est aussi d’être unique, afin de distinguer votre entreprise. Voir un logo « basique » donne l’impression que peu de recherche a été effectué dans sa conception, et cela reflète ce que les gens penseront de votre entreprise.

Parfois, cela est décidé pour nous. Les constructeurs automobiles de luxe reprennent souvent des armoiries familiales à placer dans le logo. Certains clients veulent seulement actualiser leur logo, pas en refaire un nouveau. Bien entendu, il est important de respecter leurs contraintes.

Je commence par quoi pour dessiner mon symbole alors ?

Il convient de savoir ce que les symboles et le placement de ceux-ci veulent dire (comme je l’ai expliqué plus haut pour la lecture de gauche à droite). Je vous conseille toutefois de d’abord dessiner vos logos, et d’ensuite regarder comment l’agrémenter : la plupart des choses que je vais lister ci-dessous nous sont connues au moins inconsciemment. Voici donc l’expression des formes et positionnements :

  • Les cercles, sphères et courbes : les contours doux indiquent un mouvement, une continuité, sont souvent associés avec la féminité, la famille, la protection, la douceur, la plénitude. De plus, comme elles n’agressent pas l’œil, ces formes sont particulièrement recommandées pour transmettre dans les valeurs de son entreprise : l’artisanat, le travail efficace, etc.
  • Les rectangles, carrés et cubes : expriment la rationalité, la solidité, l’assurance, la durabilité, la fondation. Dans le logo d’une entreprise, ces symboles transmettent le sérieux, le savoir-faire, la précision (pour une entreprise de mécanique ou de technologie de pointe par exemple).
  • Triangles, pyramides, et pointes : apparenté à la spiritualité, la finesse, l’intelligence, l’esprit, l’agressivité… ce sont des formes rarement utilisées dans des logos, on préfère les rectangles qui semblent moins prêts à nous attaquer.
  • Verticalité : représente la vie, le dynamisme, l’équilibre, la spiritualité… autant dans la forme du symbole que son placement final.
  • Horizontalité : représente le repos, la paix, le concret… généralement d’ailleurs, les logos sont posés à l’horizontal simplement car il est plus facile pour l’oeil de se déplacer de gauche à droite que de haut en bas !
  • Oblique : Transmet un déplacement (vers l’avant, le futur), du dynamisme, voire de l’optimisme. On parle bien ici du symbole et non pas de la typographie.
  • Croix : Difficile de ne pas faire l’analogie avec d’autres croix connues, comme la croix Suisse ou rouge, et bien sûr la croix de la Chrétienté.

Ne prêtez toutefois pas trop attention à cette liste, il convient mieux de tracer d’abord un logo, puis d’affiner certains détails par rapport à l’impression qui en ressort selon la liste. On peut par exemple donner deux connotations tout à fait différentes du même symbole selon les angles qui lui sont donnés. Regardons donc ce papillon :

symbole_seulsymbole_carréSeuls les angles ont été retracés pour donner au papillon un aspect beaucoup plus carré. Les couleurs (qui jouent aussi beaucoup mais que nous verrons plus tard), les tailles, le cadre vert et la symétrie ont été conservés tels quels. Et pourtant, on ressent tout de suite une différence entre ces papillons. Le premier, rond, semble représenter une entreprise artisanale, travaillant calmement dans sa communauté. Le deuxième, carré, semble appartenir à une entreprise de haute technologie, peut-être de robotique, multinationale et fournissant leurs machines à bon nombre d’entreprises de même ampleur.

 

Nous reverrons d’ailleurs ce symbole dans la suite du cours, car nous referons ensemble (enfin, autant qu’il le soit possible) le logo de CréaDesign, une entreprise fictive de graphisme dans le canton de Neuchâtel. Sa seule contrainte : conserver le papillon, rond, qui est important pour le patron. La prochaine fois, nous regarderons la typographie à utiliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.