Pourquoi utiliser WordPress ? (Et histoire du web)

Je pense que la question me sera bientôt posée, alors autant y répondre maintenant !

WordPress est un CMS, un Système de gestion de contenu. En clair, une fois installé sur son site il permet d’avoir une interface (ci-dessous) d’administration. Plus besoin donc de passer des heures à tester son code HTML, d’apprendre le PHP et de créer des bases de données SQL avant de pouvoir ajouter du contenu sur son site.

WordPress est d’autant plus pratique qu’il offre bon nombres de fonctionnalités comme par exemple un outil de création d’articles (ce que j’utilise pour écrire cet article) qui montre son texte en temps réél.

Capturevoici mon interface WordPress. On retrouve notamment à gauche des outils de création et de mise en page.

Mais revenons-en aux débuts de l’Internet. A l’époque furent créés plusieurs langages afin de faire communiquer son site. D’abord l’HTML, en 1991, qui permettait de faire des pages basiques et génériques : le texte se suivait de haut en bas, et c’était tout. Impossible de faire des menus complexes, des formulaires de contact ou même de s’inscrire sur un forum.

hermines

un exemple de site web comme on aurait pu en voir en 1991

En 1996, le CSS est apparu. Ce langage très facile à utiliser complète le HTML d’un site car il permet de régler la mise en page exactement comme on la veut : liens qui s’agrandissent au clic de la souris, menus exactement à 5 millimètres du bord… tout est possible ! Et ces langages devenant de plus en plus performants, il est maintenant possible de faire des sites beaucoup plus performants, par exemple en rechargeant les données de la page en temps réel !

Vinrent ensuite le PHP (afin de communiquer avec le serveur hébergant le site, par exemple en créant un formulaire de contact) et le SQL (qui crée des bases de données, par exemple pour sauvegarder les noms des utilisateurs).

Et WordPress dans tout ça, qu’est-ce que ça a à voir ?

Regardez plutôt le code HTML (uniquement HTML !) de la page d’accueil de mon site :

html site

… pas très évident à suivre ! Quand bien même la médiamatique nous forme à l’utilisation de l’HTML, j’avoue ne pas spécialement avoir envie d’écrire tout ceci à la main. La création d’une page web peut bien sûr être en partie automatisée en utilisant ses bases de données, mais là encore il s’agit de tout mettre en place soi-même d’avance.

WordPress offre donc une manière rapide et surtout automatisée de commencer à publier du contenu sur son site. De plus, il offre des thèmes (qui vont changer la mise en page d’un site) et extensions (qui ajoutent de nouvelles fonctionnalités, comme par exemple Huge IT Portfolio que j’utilise pour publier mon portfolio) gratuits et faciles à installer.

Il n’y a donc plus besoin de travailler avec le code source du site, ni même de le comprendre, pour offrir un site complètement fonctionnel, sécurisé et répondant exactement à nos besoins. D’ailleurs, la plupart des développeurs web offrent maintenant de construire des sites à leurs clients sur WordPress. Peut-être est-ce pour cela que WordPress est utilisé par 25% des sites web dans le monde !

Mais si on apprend le HTML, pourquoi ne pas démontrer ses capacités en créant son propre site ?

En premier lieu, je pense que savoir construire un site personnel (donc qui semble avoir été conçu spécifiquement pour soi) reste un atout indépendamment de l’utilisation d’un CMS. Je veux d’ailleurs noter au passage que j’ai déjà un peu édité mon thème (le code source en HTML, CSS et PHP étant disponible) pour mes besoins.

En second lieu, je voulais absolument avoir un blog sur mon site, et gérer cela sans CMS se serait vite avéré épuisant. Je pense à l’avenir construire quelques sites moi-même et les placer dans mon portfolio.

Et puis de nos jours, les tablettes et smartphones sont devenus un outil privilégié pour parcourir le web : il faut donc qu’un site soit disponible dans un format adapté pour les petits écrans. Cela n’est pas terriblement compliqué à mettre en place, mais nécessite tout de même du travail et surtout de la maintenance : dès lors que l’on change quelque chose sur notre site, il faut essayer la version mobile pour s’assurer qu’elle fonctionne toujours. Comme la plupart des gens, je ne possède qu’un smartphone et aucune tablette; il me serait donc impossible de tester mon site sur différentes machines et ne pas m’apercevoir qu’il fonctionne correctement sur iPhone mais pas avec un Samsung. Utiliser un thème WordPress qui sera mis à jour constamment permet de se décharger de cette tâche.

Enfin, WordPress offre un avantage de taille pour qui s’en sert : il est très sécurisé. En effet, il aurait pu vite arriver qu’une âme peu honnête trouve une faille sur mon site et le détruise entièrement. En installant les bonnes extensions sur WordPress, il est presque impossible de se faire voler ses accès. Par raisons de sécurité je ne souhaite pas trop les détailler, mais je suis en tous cas averti dès que quelqu’un se connecte à mon compte et je peux donc éteindre mon site si mes autres méthodes de sécurité étaient percées.

C’est donc un outil incroyablement polyvalent et performant qui n’enlève rien à la tâche de développeur web. Car autant est-il facile à utiliser, autant demande-t-il de l’investissement pour produire un site web qui semble unique et créé de toute pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.